• Grandeur nature

    Du sentier du littoral au massif des Maures, du bleu de la Méditerranée aux nuances de verts, d'ocres et de gris de l'arrière-pays, le golfe de Saint-Tropez propose une variété de couleurs, d’essences, de saveurs et de sons d’une infinie richesse.





  • Diamant Vert

    Les Maures, un massif vert toute l'année

    Le Golfe de Saint-Tropez possède un patrimoine naturel exceptionnel qui contribue à son identité et à la qualité de son cadre de vie. Le massif des Maures couvre 135 000 ha de collines, de vallons, de rivières, de maquis et de plans d'eau. Ces "espaces naturels sensibles" sont fragiles, rares ou menacés. Ils regroupent une biodiversité remarquable, une variété de paysages et d'espèces végétales d'une grande valeur qui nous donnent l'impression que cet environnement, avec toutes ses nuances, reste imprégné de vert toute l'année.


    Pins, chênes lièges, châtaigniers, oliviers, arbousiers, cistes, fougères, mimosas, genêts, bruyères… C'est une véritable "montagne en miniature" dont le nom provient de "Mauro" qui signifie "sombre" en provençal. Cette terre, l'une des plus anciennes de Provence, est aussi l'une des mieux préservée. Aller à sa rencontre, c'est aimer observer, découvrir, ressentir, comprendre ; et vouloir aussi, à notre tour, la protéger. 


    Bien à l'abri, une vie intense mais discrète

    Le massif abrite des renards, des sangliers, des biches, des blaireaux, des lézards, des écureuils et la fameuse tortue d'Hermann, seule tortue terrestre française. Des milliers d'oiseaux (hiboux Petit-Duc, passereaux, merles bleus, mouettes rieuses, faucons crécerelles, goélands, fous de Bassan…) viennent  nicher chaque année sur notre territoire, sans oublier la cigale qui stridule en été. Autant d'espèces, dans un périmètre délimité, confère aux Maures un caractère unique en France.



    Pour approcher cette palette de sons et de couleurs, des professionnels ont créé des promenades commentées afin d'observer, par exemple, les volatiles avec la ligue de protection des oiseaux, pour scruter, filet sur l'épaule, loupe et carte à la main, les insectes qui peuplent le maquis (papillons, chenilles, scarabées, arachnides, libellules…), ou encore admirer les fleurs, (senteurs de lavandes, de myrtes, d'herbes culinaires telles que le thym, le romarin, l'origan…), mais aussi entrer au cœur d'un rucher, ressentir et comprendre l'extraordinaire organisation de la société des abeilles, pour pénétrer cette forêt varoise qui, depuis toujours, est la pharmacopée et le grand restaurant de l'humanité !


  • A l'air libre

    Une terre de randonnées inoubliables

    A pied, en liberté…

    Votre bonheur prendra corps dès l'entame des chemins. Marcher. Retrouver l'allure humaine. Reprendre terre avec le sol et la sensation première des cailloux, des pierres, de la pente, de l'air vif qui entre et sort de ses poumons. Respirer, s'approcher, regarder ; quoi ? Les hommes sont venus occuper très tôt notre région. Des vestiges, parfois difficiles à dénicher, l'attestent : le fort Freinet (La Garde-Freinet), le dolmen de la Baie de Briande (Ramatuelle), les viviers antiques gallo-romains (Sainte-Maxime), la villa antique de Pardigon (La Croix Valmer)… 

    Les 50 sentiers balisés sous l'égide des communes n'ont pas fini de vous surprendre. La randonnée permet aussi de s'arrêter sur le bord des chemins et de se pencher sur le monde vivant des grandes herbes, des troncs d'arbres ou des cours d'eau. Dans la forêt, la musique est partout, fermez les yeux et écoutez ! Au rythme des saisons, soyez attentifs aux sons des oiseaux, des animaux, des arbres et des plantes qui bruissent avec le vent. 


    Bien accompagné, c'est instructif

    Pour découvrir les trésors cachés du massif des Maures et de la côte rocheuse, il suffit de vous inscrire à une balade commentée par un guide naturaliste. Plus de 200 départs sont proposés chaque année, contre une dîme bien symbolique. Comme la découverte du site protégé du Cap Lardier, 350 ha de richesses naturelles remarquables : les secrets du bois flotté et de la vie dans le sable, ou encore le sentier du maquis et la flore du bord de mer.

    A moins que vous ne préfériez faire le portrait d'un oiseau au cœur de la forêt : imaginez une grande toile tendue entre deux arbres dans un coin de nature. Avant de saisir pinceaux, feutres et couleurs, prenez le temps de contempler ce qui vous entoure et vous inspire. Puis, à vos carnets ! 

    Après les pluies de l'hiver, les couleurs changent. D'innombrables cours d'eau apparaissent, à la base d'une vie originale et saisonnière : plantes comestibles ou médicinales, monde fascinant des petites bêtes, mares et ruisselets de la plaine des Maures, notre territoire est une source d'inspiration inépuisable pour les accompagnateurs de vos futures balades. A moins que vous ne les suiviez au levage du liège dans la capitale du bouchon ou dans l'une de leurs balades nocturnes, afin d'observer la Lune Rousse, un soir de nuit fauve… 

    Et si vous partiez à la recherche de l'or ! 

    Il y a 300 millions d'années, la chaîne hercynienne, en se formant, entraînait la transformation des roches préexistantes et emprisonnait de nombreuses veines minérales. Au cours du temps, les montagnes se sont érodées pour devenir l'actuel massif des Maures. Les filons minéraux se sont libérés, on les retrouve dans le lit des ruisseaux. Pour celui qui sait chercher, on peut y trouver de l'or, surtout sous forme liquide… Rencontre géologique, biologique et écologique de notre environnement pour y chercher ce qu'il a de plus précieux.

  • 2 roues 4 sabots

    Le paradis sur deux roues !

    Comment oublier les premiers tracés du Roc d'Azur ? La légende de la plus prestigieuse épreuve VTT au monde restera à jamais attachée aux sentiers qui l'ont vue naître... Des paysages à couper le souffle, du dénivelé, de la variété, 300 jours de soleil par an, oui le paradis du vélo, c'est bien ici !

    Si vous ne voulez pas vous perdre dans le dédale des chemins qui maillent notre territoire, les riders bien connus de Tribe Sport Group/ Pep's Spirit, habitués à sillonner la planète en compagnie des meilleurs pilotes VTT, proposent par exemple sur place une sélection de randos VTT accompagnées ; au temple du bike, tous les chemins mythiques. Et puisque l'on évoque la petite reine, difficile de négliger les magnifiques itinéraires cyclotouristes accessibles sur nos routes, notamment en hors saison, au cœur de paysages grandioses, ou encore les pistes cyclables de Sainte-Maxime à Saint-Tropez ou de Cavalaire à Gassin

    Ici, dans le golfe de Saint-Tropez et le massif des Maures, nous avons une certitude : randonneurs, cavaliers, amateurs de la petite reine, quel que soit votre mode de transport, vous êtes les premiers amoureux de la nature.


    A cheval, c'est encore mieux…

    Insolite, le réseau équestre varois "Équi'Découverte" permet de découvrir à cheval le massif et la plaine des Maures. Parcours balisés à destination des cavaliers de tous niveaux, réseau d'hébergements et de centres de randonnées équestres, sites naturels et culturels reliés aux itinéraires sont accessibles à tous… même à l'âne, autre membre sympathique de la famille des équidés. C'est sur les collines de La Garde Freinet que vous accompagnerez à la longe l'âne au fil des saisons, pour différentes récoltes, celle des œufs de Pâques, la cueillette des figues ou le ramassage des châtaignes. 


  • Au fil de l'eau

    Le barrage de La Mole

    8 millions de mètres cube d'eau dans un cadre champêtre

    Edifié en 1991 en 18 mois, suivant la technique de la "digue en terre", le barrage de La Mole ou de la Verne alimente en eau potable la population du Pays des Maures et du golfe de Saint-Tropez. On se croirait à la montagne, on est à 10 km du bord de mer !

    Pour accéder à ce surprenant plan d'eau, il est un moyen rapide : 500 m de route goudronnée depuis la sortie Ouest du village de La Mole, puis 3 km d'une large piste en terre carrossable. S'arrêter avant le grand portail du barrage puis continuer à pied ou à vélo. Le site offre un point de vue remarquable sur le massif des Maures. 

    Locataires insolites

    Dans ce paysage sublime où, sur le plan d'eau, pêche, baignades et navigation sont interdites, les amateurs apprécieront des locataires insolites venus s'établir en famille, des hérons cendrés et des cormorans qui se nourrissent de perches, de cabots et de chevesnes. A l'automne, on peut y voir des oiseaux migrateurs. Au printemps, les cistudes (tortues d'eau) se baignent sous les cascades. N'oubliez pas votre appareil photo !



  • La ronde des jardins

    Trois jardins insolites jalonnent le pays des Maures et le golfe de Saint-Tropez, les deux premiers aux extrémités Ouest et Est et le dernier vers le milieu. De par leur originalité, tous méritent le détour et une attention particulière.

    Le jardin des Méditerranées

    Le choc émotionnel que procure le domaine du Rayol vient de la vue extraordinaire qu'il offre sur cette côte rocheuse des Maures, limitée à l'horizon par les îles d'Or. L'histoire, plutôt jolie commence en 1910. Il y est question d'un homme d'affaires parisien, d'une demeure dans le style Art Nouveau et d'un jardin d'agrément, puis du célèbre constructeur aéronautique Henri Potez et de soirées exceptionnelles ; la brochure vous en dira plus ! Aujourd'hui propriété du Conservatoire du littoral, sauvée de toute spéculation immobilière, le domaine présente 20 ha de jardins conçus par le paysagiste Gilles Clément comme des évocations des paysages et des flores des régions du monde sous climat méditerranéen (Chili, Californie, Afrique du Sud, Australie, etc.). Ouvert 365 jours par an (visites guidées, découverte du jardin marin, manifestations horticoles, concerts, librairie et son Café du jardinier…) Un jardin remarquable.



    Le jardin botanique L'Hardy-Denonain 

    Sous les remparts des Barri, à flanc de coteau, Gassin abrite en ses berges le jardin L'Hardy- Denonain, plus intimiste. 2 500 m2 de restanques ombragées que Marie-Thérèse L'Hardy, passionnée de botanique, entretient avec passion. Un jardin familial , classé "Jardin Remarquable", aux 600 espèces étiquetées, spécifiques au climat méditerranéen, un des rares alentour, où les chênes-lièges ont un nom. Ici, tout y est naturel : pas d'arrosage automatique, ni herbicides ni pesticides. Les plantes y vivent en totale liberté (visite gratuite), de même que deux tortues d'Hermann qui se plaisent à sillonner ce tapis végétal, au doux soleil de midi.

    Le parc botanique des Myrtes

    A la sortie de Sainte-Maxime, en direction de Grimaud, le parc botanique des Myrtes comprend près de 60 espèces de végétaux sur plus de 3 ha,  un ensemble remarquable d'arbres méditerranéens et exotiques, dont une belle collection de palmiers. Ce parc boisé offre mille sujets d'intérêts : des aires de jeux sécurisées, un petit bassin avec nénuphars et poissons, un parcours de senteurs spécialement aménagé pour les malvoyants et la possibilité de visites guidées pour les enfants à partir de 6 ans. Idéal pour une découverte en famille, à 30 mètres de la plage.


  • Evènements phares