Cogolin
Le villages des 4 saisons

Idéalement situé entre terre et mer, Cogolin est un village attachant qui présente de multiples facettes. Détour en Provence éternelle, à la rencontre de nos artisans d’art, d’un patrimoine culturel insolite, sans oublier cette porte ouverte sur la mer…

Une vitrine pour l’artisanat d’art

A proximité de la place des boules, glissez un œil à travers les vitres de la Manufacture de Tapis et tendez l’oreille : vous percevrez le bruit des métiers à tisser qui rythment le savoir-faire ancestral des ouvrières, et permet la création de pièces uniques. Deux rues plus avant, c’est l’une des plus fameuses fabriques de pipes que vous aurez loisir de visiter. Ses œuvres d’art, taillées dans la bruyère, sont gravées à la main du coq d’argent, symbole de la ville. Et que fait-on à Cogolin avec la canne de Provence ? Des anches pour les saxos, clarinettes, hautbois et autres instruments à vent. Je pourrais aussi évoquer la verrerie, les antiquaires ou les produits du terroir, mais comment résister à… une tarte : la célèbre tropézienne, l’unique, la vraie, la préférée des gourmets, fabriquée à Cogolin, d’après une recette tenue secrète.



Un riche patrimoine à découvrir

Le charme de ce village pittoresque se découvre en parcourant à pied les ruelles jusqu’au sommet de la colline : des passages voutés, des porches en serpentine ou en pierre volcanique, la Tour de l’Horloge, l’église Saint-Sauveur et son cadran solaire, la chapelle Saint-Roch sont autant de témoins d’un riche passé. On pousse une porte ? La Demeure Sellier abrite de magnifiques expositions de sculpture, peinture et photographie. Chaussez vos bottes de sept lieux et c’est un autre visage du bourg qui se dévoile : la nature, qui partout l’entoure. Du sentier botanique (quartier Négresse) à la vallée de la Mole, des sous-bois de de l’Hermitan aux vignes de la Giscle, Cogolin cache bien son jeu… Et ce n’est pas fini !

Une porte ouverte sur Golfe

Car Cogolin est une commune qui s’étend… jusqu’à la mer. Elle abrite même l’un des plus grands ports du Golfe ; sa marina englobe Port Cogolin et les Marines et compte 2000 anneaux, avec ses boutiques, ses loueurs de navires, ses restaurants sur le quai. Et que dire de la plage, posée au fond du Golfe, avec pour horizon Sainte-Maxime et Saint-Tropez qui se font face pour en garder l’entrée : de quoi se jeter à l’eau ! Les amoureux de la grande bleue se retrouvent ici l’été pour le Festival de la Mer et à l’automne pour le Salon de la Plaisance. Entre temps, rendez-vous à la base nautique, pour une embardée en Optimist.

La culture en fête

Cogolin s’affirme comme un lieu de vie à l’année, une savante alchimie de cultures et de modes de vie, rythmée par des évènements à destination d’un large public, Corso Fleuri, concerts « tendances », spectacles de danse, d’humour, évènements sportifs comme la Balade VTT du Coq, avec en point d’orgue le Salon Trans’Arts, qui sort de ses murs pour exposer partout dans le village ses sculptures monumentales. Décidément, Cogolin mérite le détour !


Pour la petite histoire

La légende entretient que la barque, emportant de Pise, en Italie, le corps du chevalier Torpès, échoua en 68 sur les rivages de l'actuel Saint-Tropez puis alla se heurter avec ses passagers d'infortune - un coq et un chien - au fond du golfe, dans un ancien marécage bordé de roseaux. Là, le coq s'envola dans un champ de… lin. Et le coq et le lin devinrent Cogolin. Le gallinacé est devenu son emblème. Au cours des siècles, le village subit l'histoire de la Provence, de ses comtes puis des guerres de Religion.

Les incontournables

Déambuler dans les ruelles derrière la mairie. Une première église paroissiale est attestée au XIe s. L'église actuelle dédiée à st Etienne et st Sauveur, comprend une nef centrale du XVe s. et à gauche, un collatéral édifié en plusieurs étapes au cours du XVIe s. La chapelle Saint Roch, La Tour de l’Horloge, devant laquelle reste l’emplacement d'un pont-levis. A noter l’importance de l’artisanat local (fabriques d'anches, de pipes et de tapis). Les domaines viticoles ; la façade maritime, enfin.

Panoramas

Place Bellevue, sa table d’orientation d’où l’on a, par temps clair, une vue panoramique sur le village et le Golfe de Saint-Tropez. La rue des Moulins, non loin de l’atelier des peintres, évoque les cinq moulins à vent qui existaient jadis à Cogolin. Sur le littoral, depuis la capitainerie des Marines, vue imprenable sur le golfe et les collines alentour.

Une balade au village

Depuis l’Office de Tourisme, prendre à gauche par la rue Jean Jaurès. Place de la République, l’Hôtel de Ville et le monument commémoratif. Prendre la rue du 8 mai 1945 (Place de l’abbé Toti, le portail renaissance de l’église sculpté dans de la serpentine. L'autre portail est en basalte bulleux. Après la fontaine (bassin en serpentine), rue Nationale : le vieux village avec ses nombreux porches. Au n°46, belle demeure bourgeoise (XVIIe) et son porche en serpentine. Au Portail Bas, tourner à gauche sous ce passage voûté en pierre de lave. Place Bellevue, puis rue du 19 mars 1962, la seconde chapelle Saint-Roch (XIXe). Car la salle d’exposition à sa droite fut la première église Saint-Roch (XVIIe), vendue ensuite comme bien national et transformée en grange.

La maison Sellier, qui abrite des salles d’exposition. La chapelle Saint Roch, La Tour de l’Horloge, devant laquelle reste l’emplacement d'un pont-levis

A noter l’importance de l’artisanat local (fabriques d'anches, de pipes et de tapis)

Déambuler dans les ruelles derrière la mairie. Une première église paroissiale est attestée au XIe s. L'église actuelle dédiée à st Etienne et st Sauveur, comprend une nef centrale du XVe s. et à gauche, un collatéral édifié en plusieurs étapes au cours du XVIe s.

Renseignements
Établissement Lieu

Office de Tourisme

Place de la république    Centre du village
83310 Cogolin
Tél. 04 94 55 01 10
Fax. 04 94 55 01 11
→ http://www.cogolin-provence.com
→ vcard
Suivez-les